Menu

Attaquons-nous à la lutte contre les infections! – Sacs à linge

30/01/2020

Dans la gestion des blanchisseries, les étapes les plus critiques sont la collecte et le tri du linge sale. Ce sont les premières étapes du circuit, et aussi les plus dangereuses du point de vue des infections : c’est un fait que le linge sale est un véhicule potentiel pour les bactéries. La collecte du linge sale se fait à l’aide de chariots dédiés, de préférence avec un châssis en acier inoxydable AISI304, équipés de porte-sacs fermés par des couvercles actionnés par pédale. Les sacs sont généralement de couleurs différentes afin de pouvoir identifier facilement le type de linge. Pour éviter la manipulation répétée du linge sale, le tri a lieu sur place : au lit du patient ou dans la salle de bains, les articles sont placés directement dans le sac de la bonne couleur. De cette façon, le risque d’infection est considérablement réduit.

Le linge peut être trié par type de tissu (laine, coton, synthétique) et/ou par type de linge (couvertures, draps, taies d’oreiller) en accord avec le service de blanchisserie. Depuis plus de 30 ans, la FH encourage le tri par l’utilisation de sacs en tissu de différentes couleurs, 100% polyester, hydrofuges, résistants jusqu’à 2500 lavages et donc réutilisables pendant des années et nettement plus écologiques que ceux en polyéthylène jetable qui produisent des déchets.

Une autre caractéristique importante des sacs à linge de FH est qu’ils sont emballés. Ils peuvent être mis dans la machine à laver comme ils le sont lorsqu’ils proviennent des services : la rotation du tambour ouvre le sac et laisse sortir le linge.